Edition Festival du Mot 2014 à la Charité-sur-Loire

Published on juillet 3rd, 2014 | by Cécile

0

Le Festival du Mot, rétrospective

La 10e édition du Festival du Mot s’est déroulée à la Charité-sur-Loire du 28 mai au 1er juin 2014 dans une ambiance chaleureuse où artistes, écrivains, poètes et chercheurs ont partagé leur plaisir et leur amour de la langue française avec les festivaliers fidèles et de passage.

Une édition sous le signe de la complicité

« Une langue est une vision du monde. » Érik Orsenna

Avec près d’une quinzaine de manifestations par jour, difficile même pour les festivaliers les plus chevronnés d’assister à toutes les représentations. Les mots, on les écoute, on les lit, on les mange aussi, on les boit parfois. La journée débute par un P’tit Déj’ de Mots pendant lequel des comédiens nous régalent de textes d’auteurs classiques et contemporains. S’enchaînent ensuite spectacles, conférences, expositions et concerts. Les curieux ont pu entendre les histoires tirées par les cheveux de Mathieu Lippé, chanteur, conteur, slameur et poète québécois, puis écouter Érik Orsenna parler de son amour des mots. D’autres se sont donné rendez-vous au « Roca du jour », la fameuse chronique croqueuse de mots de Vincent Roca, auteur et humoriste, avant d’être transportés par André Dussolier, déclamant des textes méconnus d’auteurs très connus. Cette année, le prix Raymond Devos a été remis à Stéphane de Groodt, jongleur de sonorités à l’absurdité revendiquée.

Le Mot de l’année

Je pourrais noircir cette page de milliers de mots pour décrire les perles du Festival du Mot. Et comme le temps me manque, je n’en retiendrai que deux. TRANSITION et SELFIE. Les deux Mots de l’année choisis respectivement par un jury de personnalités du monde littéraire et de la presse, présidé par Alain Rey, et par les internautes, succédant ainsi à TRANSPARENCE et MENSONGE(S) élus en 2013. « Ce choix des deux mots de l’année, conclut Alain Rey, nous convie à réfléchir sur la mentalité collective, et aussi sur un aspect de l’état de la langue française, qu’on aime même en la malmenant ».

Des mots en images



La Charité-sur-Loire, Ville du Livre

Cette ville millénaire, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, a conservé un charme ancien, empreint d’histoire et de mystère. En 1995, Christian Vallériaux, libraire parisien venu s’installer à La Charité-sur-Loire, crée la première de la foire aux livres anciens et vieux papiers. C’est un succès. Petit à petit, des libraires viennent s’installer au cœur de la cité historique, entre l’église Notre-Dame et les quais de la Loire, et redonnent vie aux quartiers de la ville basse. La Charité-sur-Loire est baptisée « Ville du livre » le 22 avril 2000.

Des livres… et des mots

« Le Festival du Mot c’est un festival où les mots se retrouvent au cœur de chaque création. »

Avec une quinzaine de libraires, bouquinistes et artisans des métiers du livre, des animations déjà nombreuses autour du livre et de la littérature, la création du Festival du Mot semblait évidente. Né de la rencontre entre Gaëtan Gorce, alors député-maire de la Charité-sur-Loire, et Marc Lecarpentier, fondateur et directeur actuel du festival, l’événement littéraire convie le théâtre, la musique, la danse, les arts plastiques autour des mots et de leur signification. Faire sourire, réfléchir, questionner, confronter le sens des mots, appréhender le pouvoir de la parole et partager ce plaisir avec le plus grand nombre : tel est le but du Festival du Mot.


About the Author



Back to Top ↑