M2 Métiers du livre Master 2 Métiers du livre à l'université de Bourgogne. Cours de Rédaction web.

Published on décembre 22nd, 2015 | by Cécile

0

Momie Manga : papier ou numérique ?

La France est le deuxième marché du manga après le Japon,et Momie Manga est parmi les premières librairies ouvertes à Dijon. 

L’arrivé du manga en France

Le premier manga en France, c’est Akira, grâce à Jack Glinat,parti initialement pour vendre ses bandes dessinés au Japon, mais il est revenu avec les mangas en 1990.

Le manga à Dijon : Momie Manga

À Dijon ,on trouve Momie Manga qui est une librairie spécialisé manga,ouverte depuis 5 ans, à l’adresse 7, rue de la Poste non loin de la place Darcy. C’est une chaîne de librairies crée il y a 30 ans à Grenoble. Son patron, Antoine Vaissière, libraire de formation, a toujours voulu ouvrir sa propre librairie, mais il n’avait pas les moyens, alors l’opportunité de s’associer avec la chaîne de librairies Momie Manga s’est présentée. Antoine aime bien son métier et le fait avec autant de passion que de professionnalisme.

Il accueille, conseille et aide ses clients dans leurs choix, ces derniers sont pour la plupart des habitués. D’après lui, malgré le contexte actuel qui n’est pas forcement favorable aux libraires, Momie Manga est assez stable et rentable. Le manga n’est pas destiné à une catégorie de personnes déterminée, on y trouve des lecteurs jeunes, adolescents et moins jeunes.

Momie Manga et les nouvelles technologies

Pour faire face à des géants comme Amazon et autres, Momie Manga a créé son site internet qui répertorie tout les articles vendus chez eux. Le client peut commander son article en ligne et le recevoir dans sa boite aux lettres. Pour Antoine Vaissière, pas de livre numérique, il ne représente aucun danger, et n’a aucun impact sur les ventes des mangas, parce ce que les fans de manga préfèrent le manga papier au numérique : ils peuvent ainsi l’avoir en main, le feuilleter, admirer la qualité et la fiabilité au toucher de ce dernier. Ces mangas en version papier rejoignent pour la plupart du temps les bibliothèques déjà  bien garnies des collectionneurs.

Pour conclure, Antoine Vaissière nous apprend que les ventes du livre numérique n’ont jamais explosé dans le domaine du manga, et que le livre papier n’a jamais été détrôné, et son temps n’est pas encore résolu.

Sabrina Safri, Master 2 Métiers du livre, Université de Bourgogne


About the Author



Back to Top ↑